4 au 12/11/2016 : Exposition Ti An Holl

Marcelle et Anjela
Portraits croisés de deux poétesses paysannes

Ti an Holl
14h-18h du mardi au samedi
fermée les lundi
10-12h le dim.13 nov.
10h-12h / 14h-18h30 le dim.6 nov.
entrée libre

Consulter également la page « veillée -causerie du dimanche 6/11/2016 »

Marcelle et Anjela, voyage poétique entre Bretagne et Occitanie
Une exposition qui chante dans trois langues (breton, occitan et français), se joue des frontières… se destine à tous, petits qui savent encore ce qu’est la poésie, et grands qui pensent ne pas aimer ça…
Prenez la route avec elles deux, un crayon dans la poche de votre sarrau !

Ouvrages en lien avec l’exposition consultables et empruntables à la médiathèque de Plestin où une partie de l’exposition sera reprise jusqu’au 26 novembre.

poetesses

L’une à Germont en Limousin, fait chanter l’occitan.

L’autre à Traoñ an Dour en Trégor, magnifie le breton.

Deux femmes, carnets noircis de poèmes dans leurs poches de sarraus.

Entre traites et chemins creux.

Après-guerre, elles voient s’effriter un certain monde paysan.

Elles, vont continuer à nous le dire ce monde, à se battre pour leurs langues.

Marcelle Delpastre et Anjela Duval, deux paysannes

et toutes deux immenses poètes.

 

Kanañ an okitaneg e Germont e Limouzin a ra

an hini gentañ.

Eben e Traoñ an Dour e Bro Dreger, a gaeraa ar brezhoneg.

Div vaouez, duet paper o c’harnedoù, e chakodoù o saroioù.

Etre goroadennoù ha gwenojennoù.

Gwel ur bed peizant o vont da boultr goude ar brezel.

Deus ar bed-se, hardizh e talc’hont da varvailhat,

da stourm evit o yezhoù.

Marcelle Delpastre hag Anjela Duval, peizantez

Ha barzhez mil-vrudet o-div.

Publicités