Présentation / Kinnig

L’association Dañs Treger

C’est à Plestin, en effet, qu’en avril 1997 l’association Dañs Treger voit le jour à la suite d’un parcours artistique en milieu scolaire organisé par Michel Bussière.

Comme son nom l’indique, elle fait de la relance de la danse trégorroise sa mission prioritaire et devient rapidement le point de convergence incontournable de toutes les initiatives privées ou associatives prises dans le domaine.

Sous la présidence de Louis Le Bizec, cette association impulse une nouvelle dynamique à une pratique chorégraphique qui commençait un peu à s’essouffler.

Et le mois de novembre devient dès lors un moment fort de l’année pour la pratique de la Dans Treger : des stages de musique et de danse réunissent tous les ans à cette époque plus de 300 participants et un fest-noz,   » Treger  » rassemblant tout le gratin des musiciens locaux est entièrement consacré aux danses du Trégor. Depuis 1999, on y danse une suite à quatre parties, où, sur la proposition de Bernard Lasbleiz, un jabadao de facture locale vient désormais compléter l’abadenn traditionnelle tripartite.

Publicités