Résultats des concours 2017

Voici les noms des lauréats des concours du Devezh an Dañs Treger :

Danse : Manon Goïc et Gwendal Gestin

Chant : Claude Devriès & Nolwenn Josse

Instrument soliste : pas de concurrent

Duo libre : les Frères Gestin

Bombarde & biniou : Jil Léhart & Mathieu Messager

Bombarde & cornemuse écossaise : Fabien Le Bris & Mickael Macé

Kig ha farz : Yoann Colas

Prix de la meilleure abadenn de la journée : Jil Léhart & Mathieu Messager.

Un grand bravo et un grand merci à tous les concurrents ainsi qu’à tous les musiciens qui ont pris part à la scène ouverte !

Sur le  journal Le Télégramme tous les résultats des concours.
Un très bon article parle du festival!

Une journée faste!

 

 

 

 

 

 

En danse comme en chant, les différents jurys ont tenu à souligner la grande qualité des prestations. Les gagnants du premier concours de Dañs Treger sont Gwendal Gestin, chez les hommes et Manon Goïc, chez les femmes. Ils se qualifient pour le concours de danses traditionnelles de Gourin 2018.

Chanteurs, sonneurs et danseurs devant le jury

En chant, Claude Devriès et Nolwenn Josse remportent le premier prix. Pour les qualificatifs Gourin 2018, les frères Gestin l’emportent dans la catégorie duo libre Fabien Le Brice et Mickael Macé les imitent dans la catégorie bombarde-bras et, une fois de plus, Jil Lehart et Mathieu Messager excellent en bombarde-kozh, malgré une très belle prestation de Michel Savidan et Daniel Launay. Jil Lehart et Mathieu Messager remportent, en outre, le trophée Dañs Treger de la plus belle suite jouée lors de Devezh an dañs Treger. Cette journée de dimanche a été, (comme celle de samedi), de l’avis des organisateurs, une réussite. Le kig-ha-farz (plus de 100 repas servis) a été apprécié, et qu’il s’agisse du contenu des assiettes ou de la bonne ambiance mise par les chanteurs, toutes les convives étaient ravies de ce repas chanté. Le premier concours de Dañs Treger, organisé en partenariat avec la fédération War’l Leur, a attiré plus de 40 danseuses et danseurs, dans une salle bien garnie. Les danses se sont enchaînées sans interruption tout au long de l’après-midi. Les jurys ont constaté le regain de jeunesse affiché par les concurrents en lice sur le parquet de la salle An Dour Meur. L’avenir est assuré.

Publicités